Bougnies

Village hainuyer situé à 10 km au sud de Mons, latitude 50°23', longitude 3°56', altitude 80m (au seuil de l'église), superficie 281 ha.

On y a découvert différents vestiges de l'époque romaine.

Parmi les graphies anciennes, on relève Buinias, Bugniis, Bugnies, Buignies, Bugnies, Bouignies, ... .

Bougnies se trouve non loin de la Chaussée Brunehaut reliant Bavai à Utrecht.

Il y eut outre la seigneurie principale, celle de Warelles. Au XVème s., on dénombre plusieurs fiefs relevant de différentes seigneuries : la seigneurie de Louvignies-lez-Bavay, de l'abbaye de Saint-Denis en Broqueroie, de la terre d'Enghien, de la seigneurie de Warelles, les fiefs de Fieureu, du Brillon, du Bosqueau, de Grousage, de Béthléem ou de Bélian, de Ghislenghien, de Crespin, des chapitres de Saint-Germain et de Sainte-Waudru.

Il n'y avait qu'une simple chapelle qui était un secours de la paroisse d'Asquillies, à la collation de l'abbaye de Crespin. En 1842, elle devint paroisse annexe desservie par le curé d'Asquillies.

Les dîmes étaient partagées par les abbayes de Crespin, d'Hautmont, le curé et l'hôpital de Saint-Ladre de Mons. Il y eut également une maladrerie.

Ce village est essentiellement une entité rurale : agriculture (céréales, betteraves sucrères et fourragères) et élevage (bovin, chevalin, porcin et ovin).
On y a trouvé les traces d'activités anciennes : un tordoir à huile, une brasserie, un moulin à vent et un autre à eau.
L'activité industrielle a été quasi inexistante. Les recherches pour y trouver de la houille se révélèrent infructueuses; il y eut une fabrique de chicorée et une brasserie.

Depuis 1977, Bougnies fait partie de l'entité de Quévy.

Population
1801 1846 1910 1961 1976
168 319 347 370 388

© Daniel Duprez (2008-2017)     Màj : 16/04/2017