Mons

Blason de Mons

Mons, chef lieu de la province de Hainaut, est une ville située en partie en plaine et en partie en hauteur ce qui lui a donné son nom. Latitude 50°27', longitude 3°58', altitude 53,25m (seuil de la porte droite de l'église Ste Waudru), superficie de 1,665 ha (1910). Elle est arrosée par la Trouille.
Ville très ancienne, son origine est attribuée à un château fort contruit sous l'Empire romain appelé château César. La première mention date de 642 (Castri locus). Elle devient Montes (1084) puis Mons à partir de 1162.
La construction d'un monastère au VIIème siècle par Waudru, comtesse de Hainaut, contribua au développement de la ville.
Sous les régimes bourguignon, espagnol, français, autrichien, hollandais, les fortifications se développent. La démolition de la dernière enceinte en 1861 permet la création des boulevards.
La ville de Mons communique par des chaussées avec Bruxelles, Namur, Tournai, Chimay, Ath, Valenciennes et Maubeuge.
Le canal de Mons à Condé est inauguré en 1814. Une laison ferroviaire relie Mons à Bruxelles en 1841.

Quelques dates importantes : 1451, Philippe le Bon tient le 6ème chapitre de l'Ordre de la Toison d'Or; 1515, Charles Quint puis en 1600, les Archiducs Albert et Isabelle prêtent serment en tant que Comte de Hainaut; 1691, Louis XIV prend la ville.
Mons fut également le théâtre de plusieurs combats. Dumouriez y pénètre en 1792 après la bataille de Jemappes. En 1914, la bataille de Mons entre les Anglais et les Allemands donne naissance à la légende des Anges de Mons. La ville souffre de bombardements aériens en 1940 entraînant de nombreux dégats et e. a. la destruction de plusieurs fonds du dépôt des Archives de l'Etat.
Quelques visiteurs célèbres : Racine, Mozart, Joseph II, T. Gautier, V. Hugo, ...

Enserrée dans ses murs, la ville n'a pas développé de grosses industries, mais de nombreux petits commerces : savonneries, brasseries, malteries, blanchisseries de toiles et filatures de coton, amidonneries, chapelleries, cordonneries, piperies, sauneries, sucrerie raffinerie, fabriques d'épingles, de papier, d'huile, de tabac, pâtisseries, confiseries, chocolateries, une usine à gaz, ...

Mons reste principalement une ville à vocation administrative, politique, intellectuelle et culturelle, enseignante et commerçante.

Population
1801 1846 1910 1961 1976
18291 24442 27349 29973 61566

Dépouillements

© Daniel Duprez (2008-2017)     Màj : 01/05/2017